En attendant...

Publié le 13 Décembre 2013

Le thé sénégalais ou l'art de passer le temps

Le thé sénégalais ou l'art de passer le temps

(Article dédié à Jean-Guy pour l’idée, et à Alexis Nouailhat pour « l’échelle de temps sénégalaise »)

 

Je ne sais pas si Beckett s'est inspiré d'un voyage au Sénégal pour écrire sa fameuse pièce, mais ce serait plausible. Car au Sénégal, on passe son temps faire passer le temps… On attend, on patiente… à tel point qu’on ne sait plus trop se qu’on attend… ce qui est sur c’est que ça va bientôt finir ! Mais quand ????

Il faut également rajouter le fait que le temps au Sénégal ne passe pas de la même manière qu’en France. J’ai appris récemment sur RFI que le temps n’existait pas et était relatif à chacun… Ah ah,  je comprends mieux…  même si théoriquement, sur la planète Terre, la différence devrait être minime. On attend donc mystérieusement plus ici qu’en Europe. Si on nous dit « j’arrive tout de suite » cela signifie « je passe peut-être aujourd’hui », ou bien si on nous dit « je rentre à la fin du mois » cela signifie « je rentre vers le 10-12 du mois suivant ». Même quand on a l’habitude, c’est dur à encaisser… une question de précision sémantique, fichtre ! Surtout que généralement, on sent bien que le truc n’est pas crédible : du genre un sénégalais nous dit au téléphone « Je suis parti » alors qu’on entend encore derrière lui le bruit de la télé et les cris des enfants… Mais on va dire que ce n’est que de la courtoisie sénégalaise !

PS : ah surtout, dans un cas comme celui là, ne jamais dire à un sénégalais qu’il ment ou qu’il a tort, c’est l’insulte suprême !

Bref, je m’égare. En ce qui me concerne, j’attends beaucoup de choses depuis mon retour au pays. Et pour ne pas m’y perdre, je tiens une liste (oui, le toubab est organisé, surtout moi) :

J’attends de trouver une occasion pour transporter les engrais de Dakar à Tamba pour cultiver ma spiruline (du coup, ma spiruline aussi attend sagement dans sa petite bouteille de 50cl),

J’attends que le charretier passe me livrer des gravillons pour ma petite cour que je veux transformer en atelier (du coup j’attends pour installer mon labo spiru et bougie),

J’attends que le menuisier, qui attend que le bois sèche, me fasse des meubles pour ranger mes affaires toujours entassées dans mes malles,

J’attends de croiser mon homme entre deux rotations, quand les Parcs ne lui collent pas de missions supplémentaires imprévues pendant sa rotation justement,

Et surtout, j’attends la réponse du chef de village de Kourientine pour savoir s’il accepte de me céder un terrain (oui je sais, vous aimeriez en savoir plus à ce sujet, mais j’attends d’être sure que ça marche pour ne pas conjurer le mauvais sort)

AAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mais pour ne pas devenir dingue, j’ai développé une technique spéciale dont je vais vous livrer le secret. Il faut S’OCCUPER ! Toujours rester actif, occuper son cerveau et ses mains avec n’importe quelle activité qui nous donne l’impression d’avancer malgré tout. Voici quelques exemples :

LE MENAGE. Activité inutile par excellence puisqu’à peine a-t-on fini de balayer la poussière que le vent en redépose autant derrière.

LE MENAGE. Activité inutile par excellence puisqu’à peine a-t-on fini de balayer la poussière que le vent en redépose autant derrière.

LA PATISSERIE. Parce qu’il faut bien rentabiliser le fait qu’on a dépensé une fortune pour avoir une cuisinière à gaz chinoise de pacotille, et parce que des muffins, c’est bon pour le moral !

LA PATISSERIE. Parce qu’il faut bien rentabiliser le fait qu’on a dépensé une fortune pour avoir une cuisinière à gaz chinoise de pacotille, et parce que des muffins, c’est bon pour le moral !

LE SCRABBLE. Bon, pour cela, il faut avoir un mari sous la main… mais ça fait vraiment passer le temps ! Sans compter le temps nécessaire à vérifier tous les mots scrabble ridicules que sort mon homme… des petits poissons d’eau douce ou des langues anciennes de peuplades mongoles…

LE SCRABBLE. Bon, pour cela, il faut avoir un mari sous la main… mais ça fait vraiment passer le temps ! Sans compter le temps nécessaire à vérifier tous les mots scrabble ridicules que sort mon homme… des petits poissons d’eau douce ou des langues anciennes de peuplades mongoles…

FABRIQUER DES MEUBLES EN CARTON. Ca c’est vraiment un bon truc, j’ai passé 3 semaines à faire cette petite étagère pour poser 4 pots d’épices (très mauvais rapport temps/utilité n’est-ce pas ?). Et on ne se moque pas du résultat crépis rouge laqué, j’ai fait avec les moyens du bord et c’était ma première expérience !

FABRIQUER DES MEUBLES EN CARTON. Ca c’est vraiment un bon truc, j’ai passé 3 semaines à faire cette petite étagère pour poser 4 pots d’épices (très mauvais rapport temps/utilité n’est-ce pas ?). Et on ne se moque pas du résultat crépis rouge laqué, j’ai fait avec les moyens du bord et c’était ma première expérience !

RANGER ET ORGANISER. Acheter des seaux et coller des petites étiquettes partout…. oui, ça fait un peu pitié là j’avoue !

RANGER ET ORGANISER. Acheter des seaux et coller des petites étiquettes partout…. oui, ça fait un peu pitié là j’avoue !

Bon là j’arrive à court d’idée…

Vivement que la situation se décante ….

Et en attendant le Père-Noël… Joyeux Noël à tous !!!!!

Rédigé par Claire

Publié dans #La vie là bas

Commenter cet article

Myriam and co 14/12/2013 20:11

On attend tous quelque chose alors rien d'anormal au fond.
Un grand sage a dit "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage"
Pour les Franco-suisses, les petits seaux on trouve çà trop bien.
On aimerait bien connaître la définition de aerames ?

Claire CLEMENT SECK 15/12/2013 08:33

Aérer au passé simple, 1e personne du pluriel...
Seck aime bien les conjugaisons...
(Maman, je t'ai reconnu !)