Spiruline Keur Mariama à Ndiafatte (Kaolack)

Publié le 31 Mai 2014

Spiruline Keur Mariama à Ndiafatte (Kaolack)

Dans les « Petites nouvelles de la spiruline » de l’année dernière, j’avais lu quelque part qu’une nouvelle ferme à spiruline venait de démarrer près de Kaolack. Je ne savais pas où exactement, ni qui s’en occupait. Mais à mon retour au Sénégal, je menai ma petite enquête pour en savoir plus. Bon, me talents d’enquêtrice ne furent pas mis à rude épreuve, car sachant qu’il s’agissait d’un projet catholique, il me suffit de téléphoner à CARITAS Kaolack pour avoir la réponse. Enfin le plus dur fut d’expliquer par téléphone ce qu’était la spiruline… Un truc vert qu’on cultive en bassin… ah, cela devait être le projet du Père Marcel Pichonnaz, du Diocèse de Kaolack, dont on me donna le contact. Bingo !

Je contactai donc Père Marcel et il me proposa gentiment de venir visiter la ferme à l’occasion. L’occasion se présenta enfin lorsque je partis dans le Sine Saloum pour ma mission apicole : pour aller de Tambacounda à Foundiougne, on passe par la « Transgambienne » au Sud de Kaolack, route qui passe par le village de Ndiafatte où se situe la ferme.

A mon retour de mission, je m’arrêtai donc à Ndiafatte où je fus accueillie par le Père Marcel Pichonnaz, et par Demba Ba, technicien chargé de la production de spiruline. La ferme se situe dans un grand site géré par le diocèse de Kaolack, et abritant notamment le sanctuaire marial. D’où le nom de la ferme, « Keur Mariama », la maison de Marie.

Un bassin droit de 50m2, entièrement carrelé et agité avec une pompe

Un bassin droit de 50m2, entièrement carrelé et agité avec une pompe

Pour protéger les bassins en cas de mauvais temps (pluie, poussière), une bâche peut être tendue par-dessus.

Pour protéger les bassins en cas de mauvais temps (pluie, poussière), une bâche peut être tendue par-dessus.

La ferme Keur Mariama comprend un ensemble de 10 bassins de 50m2, soit 500m2 de spiruline en production. Une pièce spéciale est dédiée à la récolte, et un laboratoire permet de transformer la spiruline en spaghetti, puis en poudre. Un séchoir solaire de grande capacité est placé à l’extérieur, tandis qu’un séchoir à gaz dans le laboratoire permet de compléter le séchage en cas de mauvais temps. Les bassins sont carrelés, ainsi que les abords, ce qui permet le maintien d’une hygiène irréprochable. Autant vous dire qu’il s’agit d’une grande installation prometteuse… plus grande encore que ce qu’ils avaient pu imaginer au départ, me confia Père Marcel.

Et cette ferme est d’autant plus prometteuse qu’elle bénéficie des soins de Demba Ba, ancien technicien de laboratoire à l’ISRA de Bambey, qui a eu la chance de participer à la création de la première ferme à spiruline à l’époque. Après son expérience de technicien, Demba suivit une formation de cuisinier et travailla plusieurs années dans des auberges et restaurants. Plus tard, il devint cuisinier pour la Communauté missionnaire de Kaolack, et c’est là qu’il rencontra le Père Marcel Pichonnaz. Il fallut encore quelque temps avant qu’il repense à la spiruline et qu’il en parle à ce dernier. Ensemble, ils commencèrent donc ce nouveau projet dans un but humanitaire.

La spiruline est récoltée dans une pièce spécifique, ce qui permet de centraliser les récoltes et de limiter les contaminations.

La spiruline est récoltée dans une pièce spécifique, ce qui permet de centraliser les récoltes et de limiter les contaminations.

Hum, de la spiruline fraîche ! Mousseuse et salée (Kaolack oblige), un délice !

Hum, de la spiruline fraîche ! Mousseuse et salée (Kaolack oblige), un délice !

A ce jour, la ferme n’en est qu’à son début puisque que les bassins ont été ensemencés en septembre dernier. Mais vu la belle couleur de la spiruline et la production en cours (5kg de spiruline sèche par bassin tous les 15 jours), on ne peut qu’espérer un développement rapide de l’activité. La majeure partie de la production sera destinée aux dispensaires de la région pour commencer, tandis qu’une petite partie sera vendue à un « prix de soutien » pour aider au fonctionnement de la ferme. Déjà, la ferme a pu obtenir le numéro FRA, obligatoire pour la vente de tout produit alimentaire et garantissant sa qualité.

Il ne reste maintenant plus qu’à organiser l’écoulement de la spiruline… ce qui est un autre défi car la spiruline est encore peu connue au Sénégal. C’est pour cela que j’essaie de rencontrer tous ceux qui connaissent la spiruline au Sénégal, de tisser des liens, de partager nos connaissances, et de sensibiliser autour de moi sur cet aliment si particulier qui peut aider tant de personnes.

Le séchoir solaire, en contre plaqué et avec des vitres teintées (toit et côté)

Le séchoir solaire, en contre plaqué et avec des vitres teintées (toit et côté)

Rédigé par Claire

Publié dans #Spiruline, #Visites et rencontres

Commenter cet article

Julien 05/04/2017 10:41

Bonjour Claire, Super article sur cet sympathique ferme de spiruline. Je cherche des partenariats avec des producteurs de spiruline Sénégalais. Je suis président de l'association " Asso Rayon de santé" qui as produit de la spiruline pendant 5 ans du coté de Mbour. On a eu l'occasion d'échanger il y a quelques temps maintenant... donc j'espère a très vite... Julien

Claire CLEMENT 09/04/2017 07:56

Bonjour Julien, je me souviens bien de nos échanges. Peux tu m'envoyer ton mail, ce sera plus simple pour te donner des nouvelles. le mien : claire_clem@hotmail.com

Suzanne 26/02/2017 20:14

Merci beaucoup Claire pour cette réponse si prompt.
Bonne fin de soirée..bisous k

Suzanne 26/02/2017 18:12

Je vous felicite pour ce beau travail et je voudrais savoir ou je pourrais me procurer cette spuriline a dakar. Je vous laisse mon contact 77 174 38 30. Merci davance

Claire CLEMENT 26/02/2017 19:07

Bonjour Suzanne, vous pouvez contacter Père Marcel Pichonnaz au 77 203 04 21, il pourra vous renseigner.

Suzanne 26/02/2017 18:12

Je vous felicite pour ce beau travail et je voudrais savoir ou je pourrais me procurer cette spuriline a dakar. Je vous laisse mon contact 77 174 38 30. Merci davance

Ablaye ngom 22/10/2016 15:13

bonjour je vous félicite en tout cœur pour ce travail que vous faite pour la réussite de notre pays et pour santé des personnes. Je demande des conseilles pour la spiruline c'est a dire je voudrais crée une ferme ici à nianing. SVP des conseils