Ma première ruche Warré "Adansonii" (2)

Publié le 17 Juillet 2014

Ma première ruche Warré "Adansonii" (2)

Il y a quelques mois, je vous avais parlé de mon souhait de tester la ruche Warré, ici au Sénégal. J'avais alors demandé à mon menuisier de réaliser un prototype (voir l'article précédent) dans l'idée d'en commander quelques-unes par la suite. C'est ainsi que j'ai reçu cette semaine mes 10 ruches Warré, mes 7 ruches kenyanes et mes 3 ruchettes kenyanes, qui me permettront de débuter tranquillement l'apiculture sur mon terrain après l'hivernage.

En attendant la mise en place des ruchers, je vous propose une petite description de mes ruches, en commençant par la Warré Adansonii, qui a subi quelques petites modifications par rapport au prototype présenté dans l'article précédent. Elle est réalisée à partir d'un bois local, le Dimb ou Cordyla pinnata, et est composée des éléments suivants :

  • 1 toit,
  • 1 couvre-cadre,
  • 3 éléments à 9 barrettes,
  • 1 plancher,
  • 1 support métallique.

 

Le Dimb est le bois classiquement utilisé pour les ruches dans la région de Tamba, car il a l'avantage d'être facilement accessible et résistant aux termites... soi-disant garanti 15 ans ! Du coup, pas la peine de s'embêter à peindre les ruches ou à les protéger avec de l'huile : pas évident de trouver un traitement du bois écologique ici, et de toute manière le bois brut plait bien aux abeilles.

Par contre, un gros inconvénient est son poids. Je me suis amusée à peser les différents éléments, et ça fait peur : 5 kg pour le toit, 6 kg par hausse vide, 1,5 kg pour les 27 barrettes, et 2,5 kg pour le plancher. Soit un total de 27 kg par ruche vide ! Heureusement que je ne prévois pas de transhumance !!! Et même pour la récolte, je pense qu'il est plus sage de récolter les rayons un par un, en les transférant dans un seau, plutôt que hausse par hausse. Je pèserai la ruche kenyane pour comparaison, mais là il faudra que je me fasse aider, car il m'est impossible de la déplacer toute seule !

Ma première ruche Warré "Adansonii" (2)

Le toit :

  • Il est en bois plein et recouvert d'une tôle en zinc. Certes, la tôle n'est pas l'idéal pour la chaleur, mais elle permet de protéger la ruche contre la pluie. J'ai souvent constaté une dégradation rapide des toits avec des planches qui s'écartent à cause de l'humidité.
  • A l'intérieur, des tasseaux permettent de surélever le toit et de laisser un passage pour faciliter l'aération.
  • Des trous d'aération sont faits de part et d'autre du toit. Je ne sais pas s'ils seront suffisants, à voir à l'usage. Par la suite je les ai grillagé avec un reste de grille à propolis, pour éviter que des petites bêtes rentrent à l'intérieur... j'espère que les souris ne grignotteront pas le plastique !
Le toit, extérieur

Le toit, extérieur

Le toit, intérieur

Le toit, intérieur

Grille à propolis agrafée... pas facile d'agrafer le dimb, mais ça marche quand même (en bousillant 1 agrafe sur 2...)

Grille à propolis agrafée... pas facile d'agrafer le dimb, mais ça marche quand même (en bousillant 1 agrafe sur 2...)

Vue de l'extérieur

Vue de l'extérieur

Les couvre-cadres :

  • J'en ai réalisé un premier modèle tout simple en contre-plaqué et qui ne dispose pas de trou, car je ne compte pas nourrir mes colonies artificiellement. Il s'usera surement vite, mais il est très léger.
  • J'ai également réalisé un couvre-cadre chasse-abeille, avec du contre-plaqué plus épais (8mm), et des petits tasseaux de 1cm de haut (modèle de Gilles Denis). J'ai cloué 2 chasse-abeilles en plastique (apporté de France) sur un trou de 2 cm de diamètre. Je verrai à l'usage si le chasse-abeille est utile en Afrique... cela suppose que le bois ne jouera pas pour ne pas créer de passage entre les hausses, ce qui n'est pas gagné !
  • Je n'ai pas huilé les couvre-cadres, le contreplaqué absorbe difficilement... vu le faible coût, je préfère les changer plus souvent.
Le couvre-cadre simple en contre-plaqué de 4mm (fragile, mais pas cher et facilement remplaçable)

Le couvre-cadre simple en contre-plaqué de 4mm (fragile, mais pas cher et facilement remplaçable)

Le couvre-cadre chasse-abeille multifonction ;-)

Le couvre-cadre chasse-abeille multifonction ;-)

Les éléments (ou hausses) :

  • Les dimensions intérieures de chaque élément sont les classiques 30x30x21cm. J'avoue que pour la hauteur, mes éléments ne font plus que 20,5 cm, car mon menuisier c'est attaché à raboter tous les éléments pour qu'ils soient les plus droits possibles... ça partait d'un bon sentiment, j'espère que cela ne portera pas préjudice à mes abeilles !
  • Les éléments sont constitués de planches clouées et non collées.
  • A l'extérieur, des poignées sont disposées face avant et face arrière, pour permettre de soulever simplement les hausses pendant les visites.
  • Un trou est fait sur la face avant, pour permettre aux abeilles de rentrer directement stocker le miel ou le pollen en haut. C'est ce qu'avait fait mon maître de stage dans l'Aveyron, et les abeilles avaient l'air d'apprécier ! On peut fermer les trous au besoin avec un bouchon en liège ou un morceau de mousse.
Un élément de base avec ses 9 barrettes

Un élément de base avec ses 9 barrettes

Les barrettes :

  • Chaque élément dispose de 9 barrettes disposées en bâtisses froides (perpendiculaire à l'entrée).
  • Chaque barrette fait 21 mm de largeur, avec un espacement de 12mm, on tombe sur les 33 mm nécessaires pour les abeilles africaines. Et 33 x 9 = 297mm, soit la bonne dimension pour notre Warré, à 3 mm près, espace supplémentaire laissé sur les rives.
  • L'espacement entre les barrettes est maintenu grâce à des dentiers en zinc, découpés avec amour par mes propres soins !
  • Les barrettes sont entaillées au centre pour pouvoir recevoir une amorce de cire. J'ai préféré ne pas entailler complètement car je ne dispose pas de feuilles de cire, et je pense qu'au début je coulerai plutôt la cire dans la fente.
Les 9 barrettes bien espacées

Les 9 barrettes bien espacées

Une barrette avec une fente pour l'amorce

Une barrette avec une fente pour l'amorce

Un dentier en zinc cloué permet de maintenir le bon espacement

Un dentier en zinc cloué permet de maintenir le bon espacement

60 dentiers découpés par mes propres soins, au millimètre près !

60 dentiers découpés par mes propres soins, au millimètre près !

Le plancher :

  • J'ai fait le choix d'un plancher grillagé (trou de 20x20cm) pour améliorer l'aération. Le grillage est en galva avec des mailles de 2mm... on verra combien de temps il résiste !
  • L'entrée fait 1cm de haut et la planche d'envol 1,5cm.
  • J'ai rajouté des crochets (acheté en France) pour fixer les éléments au plancher.
Le plancher, vu de dessus

Le plancher, vu de dessus

Le plancher, vu de dessous

Le plancher, vu de dessous

Les "fixe-éléments" indispensables pour déplacer les ruches

Les "fixe-éléments" indispensables pour déplacer les ruches

Le support :

  • Il s'agit d'un support métallique adapté aux dimensions de la Warré. Les pieds sont légèrement inclinés pour permettre d'empiler les supports les uns sur les autres pour faciliter le transport.
  • Le support fait 45cm de hauteur, mais je compte enterrer les pieds de 5 cm dans des petits pots qui contiendront de l'huile (lutte contre les termites et les fourmis).
  • La couleur rouge est l'antirouille, classiquement utilisé sur le métal. Mais c'est aussi bien assorti à la couleur du bois ;-)
Le support métallique

Le support métallique

Et voilà, tout est là ! Et maintenant y a plus qu'à ! Merci à la famille Clément d'avoir contribué à l'achat de ces premières ruches. Comme promis, vous aurez droit à un petit pot de miel et une ruche baptisée à votre nom ;-)

Stockage dans l'appart, en espérant que les abeilles ne viendront pas coloniser les ruches quand je pars en mission !

Stockage dans l'appart, en espérant que les abeilles ne viendront pas coloniser les ruches quand je pars en mission !

Un peu encombrant, mais on gère ! Comme quoi Tétris sert à quelque chose...

Un peu encombrant, mais on gère ! Comme quoi Tétris sert à quelque chose...

Rédigé par Claire

Publié dans #Apiculture

Commenter cet article

mlamer 10/06/2018 08:31

Bonjour, Super, je me pose juste une question, pourquoi le couvre-cadres chasse abeilles n'a t-il pas de montants sur les cotés? Et d'habitude, les Warré ont 8 emplacements barrettes, pourquoi 9?
Bonne réussite ! Michel Du sud France avec Warré standard.

Claire CLEMENT 15/06/2018 08:51

bonjour Michel,
Pour le chasse abeilles, j'ai'utilise le plan de Gille Denis, qui explique que les tasseaux servent a assurer l'aeration lorsqu'il est utilise en couvre cadre classique. Finalement, je ne peux pas dire si cela fonctionne, car j'ai trouvé que les abeilles africaines construisent du couvain a chaque étage, et donc je ne peux pas l'utiliser pour recolter le miel.
Concernant le nombre de barrettes, il faut s'adapter a l'intercadre des abeilles adansonii plus petites. Il faut compter 32 a 33mm, ce qui amène de rajouter une barrettes supplémentaires. Voilà !

toumai 17/08/2016 15:11

bonjour
j'aimearis avoir de beaux supports identiques pour mes 5 ruches Dadant 10 cadres
est ce que vous avez les plans ou autre possible
en vous remerciant
Toumaï

chauvin apiculture tropicale 21/10/2014 19:01

Comme ruche de luxe c'est parfait!!! Quand comptes tu poser les hausses?
parce que apparemment les floraisons sont aléatoires, comment contrôles tu les varroas?
Et en saison des pluies le bois va t'il rester "zen"
j'imagine grille à reine et donc essaimage; je parle même pas du poids et le prix!!!

chauvin apiculture tropicale 22/10/2014 17:48

Allez voir mon site; sur google apiculture tropicale joseph chauvin
Du nouveau en décembre, nouvelles photos et vidéo
.....et au Sénégal en décembre à mars

Claire CLEMENT SECK 22/10/2014 09:33

Bonjour,
Je suis actuellement en cours d'installation de mes premières ruches, et j'étudie en même temps les floraisons pour mieux gérer le travail apicole. Je ne peux donc pas encore répondre aux questions techniques avec précision. J'ai choisi de tester la ruche Warré en bois dans une démarche expérimentale. J'aurais également des ruches kenyanes en bois, qui sont classiquement utilisées dans la région de Tamba et qui durent très longtemps, même non protégées. Je testerai bien sur d'autres types de ruches au fur et à mesure. Le prix est un critère important, mais qui est à mettre en balance avec la pérennité de la ruche, son confort pour les abeilles, sa facilité de gestion... et les préférences de l'apiculteur, ce qui est somme tout un choix qui prête à débat où que l'on soit dans le monde ;-) Au plaisir de partager vos propres expériences,
Claire

mamadou diagne 22/07/2014 13:41

Merci de votre intention qui pourra servir aux villageois et félicitation pour ton expertise que nous comptons essayer. Presser de visite la ruche . Est ce bien au village de KOURIENTINE

Claire CLEMENT SECK 22/07/2014 16:48

Bonjour Mamadou,
Merci pour ton message. Les ruches seront effectivement installée près du village de Kourientine, dans la communauté rurale de Sinthiang Koundara. Connais-tu ce village ?

flopaty 17/07/2014 16:44

mais c'est absolument superbe, du vrai travail d'ébénisterie....
as tu les plans de tes modèles????? à combien te reviens chaque ruche???? tu debutes donc avec 20 ruches sur 5 hectares......j'ai bien envie de te suivre dans ces ruchers....je vais voir ce que l'on me propose localement en Casamance et je prendrai conseil aupres de toi apres contacts, prix et photos.....car ce sera pour nous pas avant octobre 2015....j'ai d'abord les 4 hectares a deboiser, desssoucher, mes 1000 arbres fruitiers a planter en mai 2015....d'ici là, tu seras peut etre venue nous voir à moins que ce soit nous qui allions jusqu'à toi (ns ne connaissons pas du tout ton coin)

Claire CLEMENT SECK 17/07/2014 16:52

Oui c'est sur, ce sont des ruches de luxe ! Je te conseillerai avec plaisir si l'apiculture t'intéresse... tu as un sacré potentiel en Casamance, et si tu veux planter des arbres fruitiers, c'est encore mieux. Je t'inviterai visiter mon rucher quand il sera installé !