Identifier les herbacées tropicales... trop facile !

Publié le 1 Octobre 2014

Qui sera le plus rapide à me donner le nom de cette herbacée ???

Qui sera le plus rapide à me donner le nom de cette herbacée ???

Identifier des herbacées africaines relève généralement d'un vrai casse-tête pour les non-botanistes. Tous ceux qui, vaillamment, ont déjà tenté d'identifier une fleur sauvage avec la "Flore du Sénégal" de Berhaut doivent me comprendre. Soit on se casse le nez au deuxième tableau parce qu'on ne sait pas ce que c'est qu'un stipule, soit on va jusqu'au bout des 50 tableaux en étant sûr de son coup, on arrive jusqu'à un nom d'espèce, on se dit "ça y est je l'ai !!!!", on tape le nom sur internet, on regarde la photo... et m.... c'est pas ça !!! On recommence une fois, deux fois... et on finit par ranger gentiment le bouquin au placard pour éviter d'arracher toutes les pages dans un geste de désespoir.

Comme il m'en faut plus pour me démotiver, j'avais opté ce matin pour une méthode simple et efficace, quoique un peu longue : prendre la liste des espèces herbacées du Sénégal (trouvée quelque part sur internet) et rechercher la photo de chaque espèce sur google. Un peu fastidieux mais beaucoup moins stressant que le Berhaut ! Parce que c'est quand même vachement plus simple d'identifier une plante en fleur à partir d'une jolie photo, plutôt qu'à partir de caractéristiques botaniques imbuvables.

Alors qu'au bout d'une heure j'en étais toujours aux espèces commençant pas A, je tombai par hasard sur un site nommé "West African Plants : a photo guide", avec sur la gauche un petit bouton "Browse and Search". Je cliquai sur ce petit bouton, et là, miracle, je trouvai la solution à tous mes problèmes ! Eh oui, j'avais enfin trouvé un système d'identification simple des plantes d'Afrique de l'Ouest !!! En moins de 30 secondes, j'avais déjà identifié Hyptis suaveolens, et une minute après Spermacoce stachydea !!! Autant vous dire que le temps d'arriver à la lettre S avec ma méthode google, plusieurs jours se serait passés et ma patience en aurait surement pris un coup.

Alors voilà comme ça marche : il suffit de renseigner un maximum d'information en notre possession avec des caractéristiques simples telles que la couleur de la fleur, la symétrie de la fleur, le nombre d'étamines, le type de fruit, le port de la plante, la forme de la feuille... Le système filtre ensuite les résultats correspondant à nos critères, et il n'y a plus qu'à consulter les photos sélectionnées pour trouver notre plante. Bingo ! Même si on sélectionne juste la couleur et la symétrie de la fleur, on réduit sacrément le champ de recherche.

En plus, l'interface est très conviviale (petit clin d'oeil à Romain !) et de nombreuses photos permettent de voir la plante sous différents angles. Petit bémol, l'espèce n'est pas décrite, et des liens permettent simplement de consulter des fiches techniques sur d'autres sites (en anglais). Mais après tout, une fois qu'on a trouvé le nom de l'espèce, rien n'empêche de rechercher à part sur google plus d'informations en français...

Identifier les herbacées tropicales... trop facile !
Identifier les herbacées tropicales... trop facile !

Voici une listes d'autres sites qui peuvent aider à identifier les herbacées tropicales : 

Un site du CIRAD : Fleurs d'Afrique tropicale et fleurs d'Europe

  • Les plus : belles photos, classement ordre alphabétique et par nom scientifique.
  • Les moins : pas de description des espèces, pas d'outil d'aide à la détermination, toutes les espèces ne sont pas répertoriées.

 

Le projet Riceweeds - Pl@ntNet : Synthèse des informations sur les adventices du riz irrigué, du riz irrigué et pluvial de bas fond dans le monde.

  • Les plus : près de 200 plantes renseignées (Fiches d'information par espèce, nombreuses photos), information sur la biologie, l'écologie, la répartition géographique et l'utilisation des plantes.
  • Les moins : je n'ai pas réussi à faire marcher l'outil de reconnaissance d'image, les adventices sont vues comme des "mauvaises herbes" et les herbicides sont préconisés malgré le souhait d'encourager la lutte intégrée...

 

Le projet IDAO : système d'identification des plantes Open source faisant partie du projet Pl@ntNet.

  • Les plus : 460 espèces décrites, fiche information + photos, plusieurs sources mises en commun, possibilité de sélectionner les espèces par continent, par type de plantes ou par source.
  • Les moins : tous les textes ne sont pas en français, certains liens vers les sources ne sont plus valides, le système d'identification nécessite de télécharger des applications (installation pas évidente...).

Rédigé par Claire

Publié dans #Faune - Flore

Commenter cet article

Audrey 05/02/2017 12:44

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!!

Ballo 29/12/2016 15:44

Vous pouvez voir le nom de cette plante en photo parmi les Borreria : exemple le Borreria verticilata