Mon savon 50% Karité (et sans huile de palme)

Publié le 24 Octobre 2015

Mon savon 50% Karité (et sans huile de palme)

Il y a quelques temps, alors que je me demandais comment j’allais bien remplacer mon savon « surgras peau sensible anti-eczéma » (impossible à trouver à Tamba évidemment), je me suis intéressée à la fabrication de savon maison. Après quelques recherches sur Internet, je me rendis compte que ce n’était pas si compliqué que ça, et qu’en plus, j’avais la chance d’avoir accès à un produit merveilleux à un prix dérisoire, qui rendrait jalouse n’importe quelle savonnière : le beurre de Karité.

Ni une ni deux, je commandai deux petits livres pour apprendre les bases de la saponification à froid, et je fis le tour du marché de Tamba pour voir les ingrédients que je pourrais utiliser. Huile d’arachide, huile de palme (eh oui, au Sénégal, l’huile de palme est omniprésente), huile de coco (fait maison) et bien sûr le beurre de Karité. Allez, je vous l’avoue, ici on trouve du beurre de Karité sénégalais ou malien à 2000F/kg (3€/kg), pour une qualité plus ou moins correcte, et du beurre de Karité burkinabé de très bonne qualité à 2500F/kg (3,8€/kg). Alors pourquoi s’en priver !

Deux petits livres que je recommande chaudement : pas cher, complets et complémentaires. Pleins d'idées de recettes, que l'on peut adapter à sa sauce lorsque l'on a compris comment calculer les proportions d'huile et de soude.

Deux petits livres que je recommande chaudement : pas cher, complets et complémentaires. Pleins d'idées de recettes, que l'on peut adapter à sa sauce lorsque l'on a compris comment calculer les proportions d'huile et de soude.

Après plusieurs mois d’essais de recettes en tout genre, je vous présente donc un petit savon tout simple mais qui me plait beaucoup, et qui a en plus l’avantage d’être fait sans huile de palme. L’huile de palme est pourtant une très bonne huile pour la fabrication de savon, car elle lui confère une bonne dureté et une belle mousse, mais si on peut s’en passer c’est aussi bien ! Puisqu'il s’agit de mon premier article sur la saponification à froid, je vais ici détailler toutes les étapes de la fabrication et vous donner quelques définitions de base :

La saponification à froid, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, on appelle saponification la réaction chimique qui transforme un corps gras (ester) en un savon (ion carboxylate) en milieu basique (donc en présence de soude ou de potasse). La saponification à froid est une méthode qui n’utilise pas de cuisson, mais seulement la chaleur produite naturellement par la réaction chimique. C’est une méthode simple, peu coûteuse, à faible impact environnemental et qui préserve les qualités des huiles utilisées. Elle est rendue possible par le pesage très précis de tous les ingrédients, de telle sorte que la soude ne soit pas en excès.

Et le surgraissage, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque la quantité de soude n’est pas suffisante pour transformer tous les corps gras, il reste donc logiquement des huiles non transformées dans la pâte finale : le savon est dit « surgras » car il contient encore de l’huile qui aura la propriété d’hydrater la peau. On s’assure ainsi que toute la soude a bien réagi et que le savon ne sera pas corrosif. Il est donc commun, en saponification à froid, de réduire la quantité de soude de 5 à 10%. On peut également choisir de rajouter une huile ou un beurre après le mélange, ce qui permet de choisir les corps gras que l’on souhaite garder intact pour leurs propriétés nourrissantes.

Les ingrédients ?

Pour faire un savon, il nous faut donc a minima des huiles/beurres, de la soude et de l’eau. On peut également rajouter des parfums (huiles essentielles), des couleurs (argiles…), de la texture (fleurs séchées…) ou d’autres additifs apportant une qualité particulière au savon (miel…). Pour le moment, je préfère les savons les plus simples possibles et avec leur parfum naturel. J'ai bien sûr testé l'ajout de miel, mais cela fera l'objet d'une autre recette...

Mon savon 50% Karité (et sans huile de palme)
Mon savon 50% Karité (et sans huile de palme)

Quelles huiles et en quelle proportion ?

On peut utiliser un très grand nombre d’huiles ou de beurres différents, et tout l’art de la savonnerie réside dans la complémentarité des corps gras et leur proportion respective. N’ayant pas encore beaucoup d’expérience, mes choix ont plutôt été dictés par les disponibilités locales, tout en tâchant de respecter au mieux les grandes règles :

>> Balance entre les acides palmitiques (20-30%), oléique (60 à 80%) et linoléique (10 à 30%),

>> Dureté du savon entre 140 et 160.

J'arrive donc à un résultat satisfaisant avec les proportions suivantes :

  • 50% de Beurre de Karité : (riche en acide oléique) pour son effet nourrissant et protecteur de la peau. On conseille de ne pas en utiliser plus de 20%, car il possède une grande proportion de graisses insaponifiables qui le font rancir avec le temps… mais qu’importe, je voulais un savon 50% Karité ! Par contre j’ai choisi de surgraisser à 7% uniquement, pour limiter les risques.
  • 30% d'huile d'arachide : (riche en acide oléique et linoléique) elle n’est pas très prisée en savonnerie, pourtant elle est nourrissante et assouplissante pour la peau. Je l’ai choisie car c’est une huile produite localement et bon marché. On conseille de n'en mettre que 20% pour ne pas obtenir un savon trop mou, mais vu la quantité de karité et de coco, j'estime que les 30% peuvent passer.
  • 20% d'huile de coco : (riche en acide palmitique) c’est une huile incontournable pour obtenir un savon dur et qui MOUSSE ! Je la réalise moi-même à partir de noix de coco, car on ne la trouve pas sur le marché. Cela me demande beaucoup de travail et me revient très cher, mais ça vaut le coup ! On en met en général entre 20 et 30%.

 

Comment calculer les quantités d’eau et de soude ?

Une fois les pourcentages d’huiles fixés, il faut maintenant calculer la quantité de soude. Chaque corps gras possède un indice de saponification qui permet de calculer au gramme près la quantité de soude nécessaire. Il existe sur internet des calculateurs très pratiques qui permettent de trouver rapidement la quantité de soude, l’eau associée et la dureté du savon.

Le matériel ?

Le matériel utilisé est très simple et se trouve surement déjà dans votre cuisine :

  • Un jeu de bols en inox de tailles différentes, au moins 3 ;
  • Une casserole ou bain-marie (non obligatoire si vous habitez comme moi sous les tropiques, le soleil est bien suffisant) ;
  • Une balance de précision au gramme près (très important pour maîtriser le surgraissage du savon) ;
  • Un fouet, une maryse, des cuillers à soupe et autres dosettes ;
  • Un mixeur électrique pour faciliter le mélange dans certains cas (ce qui prend 1h au fouet peut être réduit à 5 min de mixeur...) ;
  • Un thermomètre de cuisine, ou deux si vous ne voulez pas vous amuser à changer le thermomètre de bol toutes les 5 min ;
  • Moule (en bois, en silicone, en carton... selon ce que vous avez sous la main) et du papier sulfurisé si vous n'utilisez pas de moule en silicone ;
  • Serviettes ou film alimentaire ;
  • Une boîte à onglet et une spatule pour découper, une lyre ou un simple couteau ;
  • Du matériel de protection : tablier, gants, lunettes, masque, maniques...

 

Ne négligez pas votre protection, la soude est très toxique et dangereuse à manipuler !

Vue d'ensemble du matériel de savonnerie... ou comment recycler tout son matériel de pâtisserie quand on est devenue crudivore ;-)

Vue d'ensemble du matériel de savonnerie... ou comment recycler tout son matériel de pâtisserie quand on est devenue crudivore ;-)

Savon 50% Karité (sans palme)

 

*  *  *

 50% de beurre de Karité

30% d'huile d'arachide

20% d’huile de coco

Soude en paillette (surgraissage à 7%)

Eau (35% des huiles)

*  *  *

Dureté : 139,5

 

Personnellement, je prépare toujours 800g d'huiles totales, ce qui me permet de remplir mes deux moules en silicone achetés sur Aroma-Zone.

1 - Pesez l'eau et la soude au gramme près, dans deux petits bols séparés. ATTENTION en manipulant les paillettes de soude, utilisez les gants car la soude est très corrosive !

1 - Pesez l'eau et la soude au gramme près, dans deux petits bols séparés. ATTENTION en manipulant les paillettes de soude, utilisez les gants car la soude est très corrosive !

2 - Placez-vous à l'extérieur, mettez vos lunettes et votre masque, puis versez doucement la soude sur l'eau.

2 - Placez-vous à l'extérieur, mettez vos lunettes et votre masque, puis versez doucement la soude sur l'eau.

3 - Remuez doucement jusqu'à ce que la solution deviennent limpide. ATTENTION : la réaction produit de la chaleur (90°C!) et des vapeurs nocives ! Ne respirez pas au dessus du bol ! Laissez le mélange dans un endroit aéré et laissez-le refroidir.

3 - Remuez doucement jusqu'à ce que la solution deviennent limpide. ATTENTION : la réaction produit de la chaleur (90°C!) et des vapeurs nocives ! Ne respirez pas au dessus du bol ! Laissez le mélange dans un endroit aéré et laissez-le refroidir.

4 - Pesez précisément les huiles et le beurre de Karité dans un grand bol.

4 - Pesez précisément les huiles et le beurre de Karité dans un grand bol.

5 - Faites chauffer les huiles au bain-marie (ou au soleil) afin de faire fondre le beurre de karité.

5 - Faites chauffer les huiles au bain-marie (ou au soleil) afin de faire fondre le beurre de karité.

6 - Laissez refroidir gentiment les deux mélanges jusqu'à ce qu'ils soient tous les deux à une même température, idéalement entre 29° et 32°C. J'avoue que dans mon cas, je fais le mélange vers 35°C (ma température ambiante en ce moment !). L'important est que la soude et les huiles soient exactement à la même température. Si vous n'avez pas de thermomètre et que vous habitez dans un pays chaud : préparez la soude et les huiles le matin et attendez l'après-midi pour faire votre mélange, les deux bols seront alors à température ambiante !

6 - Laissez refroidir gentiment les deux mélanges jusqu'à ce qu'ils soient tous les deux à une même température, idéalement entre 29° et 32°C. J'avoue que dans mon cas, je fais le mélange vers 35°C (ma température ambiante en ce moment !). L'important est que la soude et les huiles soient exactement à la même température. Si vous n'avez pas de thermomètre et que vous habitez dans un pays chaud : préparez la soude et les huiles le matin et attendez l'après-midi pour faire votre mélange, les deux bols seront alors à température ambiante !

7 - A la bonne température, versez la solution de soude sur les huiles tout en remuant doucement au fouet (faites un mouvement en 8).

7 - A la bonne température, versez la solution de soude sur les huiles tout en remuant doucement au fouet (faites un mouvement en 8).

8 - Fouettez ensuite vigoureusement (mais sans en faire gicler partout n'est-ce pas) jusqu'à ce que la pâte s'épaississe, et prenne l'aspect d'une crème pâtissière. On arrête de mélangez lorsque le liquide qui coule du fouet laisse des traces en surface : on appelle ce moment "la trace". ATTENTION : avec cette recette, la trace arrive très vite : remuez bien et versez rapidement dans les moules avant que la pâte ne soit trop compacte.

8 - Fouettez ensuite vigoureusement (mais sans en faire gicler partout n'est-ce pas) jusqu'à ce que la pâte s'épaississe, et prenne l'aspect d'une crème pâtissière. On arrête de mélangez lorsque le liquide qui coule du fouet laisse des traces en surface : on appelle ce moment "la trace". ATTENTION : avec cette recette, la trace arrive très vite : remuez bien et versez rapidement dans les moules avant que la pâte ne soit trop compacte.

9 - Une fois la trace obtenue, versez immédiatement la pâte dans les moules. Vous pouvez vous amuser à faire de petits effets de relief à la surface, cela donnera un petit cachet à vos savons une fois découpés !

9 - Une fois la trace obtenue, versez immédiatement la pâte dans les moules. Vous pouvez vous amuser à faire de petits effets de relief à la surface, cela donnera un petit cachet à vos savons une fois découpés !

10 - Couvrez votre préparation et placez-la dans un endroit protégés. Moi je place une assiette sur le moule et place le tout au four (éteint bien sûr).

10 - Couvrez votre préparation et placez-la dans un endroit protégés. Moi je place une assiette sur le moule et place le tout au four (éteint bien sûr).

11 - 24h plus tard, démoulez votre savon, en faisant attention de ne pas trop l'abîmer car il est encore tendre. Manipulez-le avec des gants car la soude n'a pas encore entièrement réagi !

11 - 24h plus tard, démoulez votre savon, en faisant attention de ne pas trop l'abîmer car il est encore tendre. Manipulez-le avec des gants car la soude n'a pas encore entièrement réagi !

Mon savon 50% Karité (et sans huile de palme)
12 - Découpez le pain de savon en tranche de l'épaisseur de votre choix. Moi je le découpe en tranche de 2cm d'épaisseur, ce qui me donne 6 savons de 90g.

12 - Découpez le pain de savon en tranche de l'épaisseur de votre choix. Moi je le découpe en tranche de 2cm d'épaisseur, ce qui me donne 6 savons de 90g.

13 - Placez les savons bien rangés et légèrement espacés, dans un endroit protégé mais aéré pour le séchage.

13 - Placez les savons bien rangés et légèrement espacés, dans un endroit protégé mais aéré pour le séchage.

14 - La cure (séchage) dure 4 semaines, pendant laquelle le savon poursuit sa réaction de saponification. N'essayez pas de l'utiliser avant, il serait encore trop basique et donc irritant pour la peau ! Patience...

14 - La cure (séchage) dure 4 semaines, pendant laquelle le savon poursuit sa réaction de saponification. N'essayez pas de l'utiliser avant, il serait encore trop basique et donc irritant pour la peau ! Patience...

Le résultat :

Pour l'avoir utilisé à plusieurs reprise, je trouve ce savon parfait : il démarre bien, mousse correctement et laisse sur la peau une sorte de crème très agréable. S'il sent un peu l'arachide pendant le séchage, à la fin de la cure l'odeur a complètement disparu et il ne reste qu'une odeur douce de savon au karité (indéfinissable mais pas désagréable du tout). Il est dur et ce conserve très bien : il a juste un peu suinté en fin d'hivernage (très humide cette année). Je pense donc que j'ai garderai cette recette de base pour un savon sans palme.

Voici également l'avis d'un de mes parrains, Jean-Marie, qui a bien voulut se prêter au jeu et tester mon savon :

Il est très agréable je n'ai eu ni bouton ni rougeur. De plus il reste sec et ne se transforme pas en objet gras et fuyant quand tu poses la main dessus ! Je vais contacter L'OR..L pour me proposer comme testeur ....

Jean-Marie

Beurre de Karité et eczéma :

Pour soulager l'eczéma, je dirais tout simplement que le beurre de karité fait des miracles. Il faut dire j'ai réussi à calmer un eczéma aux mains (persistant depuis des années) en me massant quotidiennement les  mains avec du beurre de karité et quelques gouttes d'huile essentielle de lavande aspic. Le beurre de Karité possède un pH basique qui aide à réguler le pH de la peau... car l'eczéma n'est autre qu'une acidité extrême de la peau, qui tente d'évacuer des toxines qui ne peuvent pas sortir par ailleurs. Tout s'explique, n'est-ce pas ?

De plus, depuis que j'utilise mon propre savon au Karité, ma peau n'est jamais sèche même en saison froide. Je n'ai d'ailleurs plus aucune trace d'eczéma depuis 1 an et demi ! Bon, je l'avoue, il y a surement d'autres explications à la disparition de mon eczéma : travail moins stressant, projets épanouissants, transition alimentaire crudivore/frugivore, brossage à sec... autant d'autres sujets qui feront l'objet de prochains articles !

Rédigé par Claire

Publié dans #Fait Maison !

Commenter cet article

Babette 20/07/2017 11:00

j'apprecie ton blog et tes explications et photos soignées. Il y a juste 1 détail très important : il faut verser la soude dans l'eau et non le contraire comme tu l'a indiqué. Cela peut être très dangereux!

Claire CLEMENT 20/07/2017 11:35

Houps merci, j'ai inversé je vais rectifier cela

Patricia 22/06/2017 09:57

Bonjour, serait il possible d'envisager d'envoyer du beurre de karité en France svp ? Belle journée. Cordialement

BALLO 21/12/2016 17:53

Bonjour, je suis très comptent de toutes ces informations sur la fabrication du savon. Merci.

diane 15/05/2016 22:08

ou ont peux acheter de la soude

Julien 03/11/2015 15:09

Testé et très très bien !

Claire CLEMENT SECK 04/11/2015 12:17

Merci pour ton retour Julien !