La pêche à la palangre

Publié le 6 Décembre 2015

La pêche à la palangre

Dans la série "J'apprends à pêcher avec Moussa", je vous propose aujourd'hui de découvrir la "pêche à la palangre". Oui moi non plus, il y a cinq minutes, je ne savais pas que ça s'appelait une palangre... décidément, je suis vraiment une quiche en pêche... heureusement, Wikipédia est là !

Donc, comment ça marche la pêche à la palangre, autrement appelée "la brochette de poissons"... un long cordage jalonné de fils munis d'hameçons (nommés avançons) est tendu en travers du fleuve, puis lesté à l'aide de pierres pour qu'il s'approche le plus possible du sol. Cette technique est particulièrement efficace pour attraper les gros poissons qui fouillent le sol vaseux pendant la nuit.

Plusieurs types de palangres. Notre système s'apparente plutôt à la palangre de fond avec mouillage et flotteurs secondaires (c), mais partant du bord du fleuve et descendant progressivement jusqu'au fond.

Plusieurs types de palangres. Notre système s'apparente plutôt à la palangre de fond avec mouillage et flotteurs secondaires (c), mais partant du bord du fleuve et descendant progressivement jusqu'au fond.

La palangre est selon Moussa plus efficace que les filets à cette période : le courant charrie beaucoup de déchets qui salissent les filets et les poissons les voient facilement. La palangre est aussi plus sélective que les filets et permet de n'attraper que les gros poissons. En fonction des appâts fixés sur les hameçons, on peut aussi cibler des espèces particulières. Il faut toutefois veiller à changer de place la palangre tous les 3 jours, car les poissons finissent quand même par se méfier !

D'après mes lectures, la palangre a peu d'impacts négatifs, surtout lorsqu'elle sont utilisées en petit nombre sur une petite portion de fleuve. Les seuls dangers sont d'attraper des oiseaux pêcheurs attirés par les appâts ou les poissons hameçonnés. Le lestage de la palangre et l'installation des appâts la nuit permettent de réduire ces risques.

La préparation du fil : nouez solidement les avançons le long du cordage principal, tous les 3 doigts (5cm environ). De temps en temps, ajoutez un petit morceau de polystyrène qui servira à faire varier la hauteur des hameçons et donc à couvrir une tranche d'eau plus importante. Il ne faut pas oublier d'huiler chacun des hameçons pour faciliter le retrait des poissons. Enfin, rangez les hameçons entre deux tiges.

La préparation du fil : nouez solidement les avançons le long du cordage principal, tous les 3 doigts (5cm environ). De temps en temps, ajoutez un petit morceau de polystyrène qui servira à faire varier la hauteur des hameçons et donc à couvrir une tranche d'eau plus importante. Il ne faut pas oublier d'huiler chacun des hameçons pour faciliter le retrait des poissons. Enfin, rangez les hameçons entre deux tiges.

L'installation du fil : Nouez une extrémité du cordage à un autre fil relié à une grosse pierre, qui lestera la palangre au milieu du fleuve... mais ne la jetez pas tout de suite dans l'eau !

L'installation du fil : Nouez une extrémité du cordage à un autre fil relié à une grosse pierre, qui lestera la palangre au milieu du fleuve... mais ne la jetez pas tout de suite dans l'eau !

Accrochez l'autre extrémité au bord du fleuve, avec un petit piquet...

Accrochez l'autre extrémité au bord du fleuve, avec un petit piquet...

... Eloignez-vous doucement du bord et laisser la palangre se dérouler toute seule...

... Eloignez-vous doucement du bord et laisser la palangre se dérouler toute seule...

... continuez d'avancer doucement...

... continuez d'avancer doucement...

... et une fois la palangre entièrement déroulée, pagayez pour la tendre au maximum, avant de jeter enfin la grosse pierre.

... et une fois la palangre entièrement déroulée, pagayez pour la tendre au maximum, avant de jeter enfin la grosse pierre.

De retour près du bord, reprenez la palangre et placez-y des petites pierres tous les 2m environ, ce qui lestera progressivement le cordage jusqu'à la grosses pierre. Ainsi, il sera plus près du sol et aura plus de chance de prendre des gros poissons.

De retour près du bord, reprenez la palangre et placez-y des petites pierres tous les 2m environ, ce qui lestera progressivement le cordage jusqu'à la grosses pierre. Ainsi, il sera plus près du sol et aura plus de chance de prendre des gros poissons.

Déroulez chaque hameçon car ils s'emmèlent facilement lors de l'installation. Vous pouvez aussi placer des appâts (poisson cru) sur quelques hameçons.

Déroulez chaque hameçon car ils s'emmèlent facilement lors de l'installation. Vous pouvez aussi placer des appâts (poisson cru) sur quelques hameçons.

Le lendemain, à 6h30, on repart pour relever les filets sur un fleuve brumeux...

Le lendemain, à 6h30, on repart pour relever les filets sur un fleuve brumeux...

Vous constaterez que Moussa supporte la petite écharpe !

Vous constaterez que Moussa supporte la petite écharpe !

Moussa part du bord du fleuve, soulève progressivement la palangre et détache les poissons accrochés aux hameçons.

Moussa part du bord du fleuve, soulève progressivement la palangre et détache les poissons accrochés aux hameçons.

Et voilà la brochette !

Et voilà la brochette !

Ce matin, 4 gros poissons (2,5kg chacun) qui ont encore de l'énergie !

Ce matin, 4 gros poissons (2,5kg chacun) qui ont encore de l'énergie !

Un poisson-chat (impossible de trouver l'espèce, si quelqu'un à une idée...), notre déjeuner et notre dîner quotidien (heureusement que je supporte le poisson !)

Un poisson-chat (impossible de trouver l'espèce, si quelqu'un à une idée...), notre déjeuner et notre dîner quotidien (heureusement que je supporte le poisson !)

En tout, près de 30kg pêchés sur deux palangres, et cela quotidiennement ! Une partie sera vendue, mais les plus gros poissons seront mis dans le plat familial. Car comme dis notre chef Diambala, il faut bien profiter des bonnes choses au lieu de vendre pour avoir de l'argent... qui nous sert à quoi, on se le demande !

En tout, près de 30kg pêchés sur deux palangres, et cela quotidiennement ! Une partie sera vendue, mais les plus gros poissons seront mis dans le plat familial. Car comme dis notre chef Diambala, il faut bien profiter des bonnes choses au lieu de vendre pour avoir de l'argent... qui nous sert à quoi, on se le demande !

Rédigé par Claire

Publié dans #La vie là bas

Commenter cet article

Myriam 07/12/2015 16:38

Che bello !!! Çà fait réfléchir non ?