Comment amorcer des barrettes pour Warré et Kenyane : 2e méthode

Publié le 23 Mars 2016

Comment amorcer des barrettes pour Warré et Kenyane : 2e méthode

En plein dans la préparation de mes nouvelles ruches, le moment est idéal pour vous présenter ma nouvelle technique de préparation des amorces de cire. Le sujet ne semble pas des plus intéressants, et pourtant... mon article "Comment amorcer des barrettes pour Warré et Kenyane : 1ere méthode" fait partie du TOP 5 de mon blog (Après l'Huile vierge de coco, ma première ruche kenyane et mon cérificateur solaire) avec facile une centaine de consultation par mois. Etonnant  non !

Ma première méthode consiste à employer une plaque de contreplaqué humide, sur laquelle je verse la cire chaude. Comme vous le savez, la cire est un corps gras et donc ne se mélange pas à l'eau : en refroidissant, la cire se solidifie sans attacher à la plaque. Cependant, cette technique a deux inconvénients majeurs :

  1. Il faut penser à faire tremper la plaque de contreplaqué une demi-journée avant, car si elle n'est pas assez imbibée d'eau, la cire attache quand même et c'est la m..... pour décoller les amorces !
  2. Il faut arriver à placer la plaque complètement à plat pour que la cire se répartisse de manière uniforme sur la plaque... ce qui est mission impossible quand on travaille en brousse avec des tables bancales et un niveau à bulle chinois !

Résultat : Une fois sur deux, je foire mes amorces (trop épaisse d'un côté, trop fine de l'autre). Et quand il faut attendre une demi-journée pour que la plaque soit de nouveau opérationnelle, pas facile de rester dans les temps et dans ses gonds !

C'est alors que je me suis creusée la tête pour trouver une méthode plus simple et plus rapide... et surtout qui ne nécessite pas d'être rigoureusement à l'horizontal...

Comment amorcer des barrettes pour Warré et Kenyane : 2e méthode

Question Rouge de Claire à Tambacounda :

"Qu'est-ce qui reste horizontal en toute circonstance, même si l'on est penché ?"

Ding...... Ding...... Ding..... Ding..... Ding..... Ding.....Ding.....Ding.....Ding.....Ding.....

(Faudrait que j'essaie de l'envoyer celle-là, je pourrais peut-être gagner 45€ ;-))

 

Amorces de cire bien droites et homogènes, prêtes à être collées aux barrettes !

Amorces de cire bien droites et homogènes, prêtes à être collées aux barrettes !

Mais oui c'est bien sûr : l'Eau !!! En plus, cela tombe bien, comme je le disais plus haut, la cire ne se mélange pas à l'eau, et comme elle est moins dense, elle flotte ! Mais comment n'y ai-je pas pensé plus tôt ???

Du coup, comment faire ? La solution de la marmite d'eau m'a semblé la plus simple : possibilité de faire chauffer l'eau directement et de maîtriser la température. Par contre, comment obtenir une plaque de cire de la bonne épaisseur ? Ah là, il faut revenir à quelques notions de maths et se souvenir de la formule du volume d'un cylindre (si l'on considère que notre marmite a à peu près la forme d'un cylindre).

 

 

Comment amorcer des barrettes pour Warré et Kenyane : 2e méthode

Mesurez le diamètre de votre marmite à la hauteur de l'eau souhaitée (les marmites sont souvent un peu évasées, donc plus large en haut qu'en bas). Dans mon cas 26cm, soit un rayon de 13cm. Je préfère travailler directement en dm pour faciliter la conversion des litres en gramme plus tard. Donc dans notre exemple nous utiliserons un rayon de 1,3dm.

Nous souhaitons avoir des amorces de 2,5mm, soit 0,025dm, ce qui correspond à la hauteur du cylindre.

V = Pi x 1,32 x 0,025 = 0,133 dm3

Sachant que 1dm3 = 1L, nous avons donc besoin de 0,133L de cire

Sachant que 1L de cire pèse 920g, nous avons donc besoin de :

0,133 x 920 = 122g

Par précaution, nous prendrons 125g de cire.

1 - Mettez de l'eau dans une marmite et ajoutez la cire solide (préalablement pesée au gramme près).

1 - Mettez de l'eau dans une marmite et ajoutez la cire solide (préalablement pesée au gramme près).

2 - Faites chauffer le tout à feu doux.

2 - Faites chauffer le tout à feu doux.

3 - Surveillez la température : la cire commence à fondre à partir de 65°C.

3 - Surveillez la température : la cire commence à fondre à partir de 65°C.

Attention, n'allez pas au delà de 80°C pour ne pas dénaturer la cire !

Attention, n'allez pas au delà de 80°C pour ne pas dénaturer la cire !

Lorsque la cire est complètement fondue, elle se répartit sur toute la surface. Si les quelques bulles d'air vous gênent, vous pouvez les pousser vers le bord à l'aide d'un couteau.

Lorsque la cire est complètement fondue, elle se répartit sur toute la surface. Si les quelques bulles d'air vous gênent, vous pouvez les pousser vers le bord à l'aide d'un couteau.

Mais où se cache donc la photographe ? ;-)

Mais où se cache donc la photographe ? ;-)

4 - Laissez refroidir en pensant à couvrir la marmite... histoire de ne pas retrouver de mouches pétrifiées dans la cire !

4 - Laissez refroidir en pensant à couvrir la marmite... histoire de ne pas retrouver de mouches pétrifiées dans la cire !

Quelques temps plus tard, la cire refroidit et se solidifie.

Quelques temps plus tard, la cire refroidit et se solidifie.

Il faut compter quelques heures (dans mon pays chaud) pour que la cire soit suffisamment dure pour être manipulée.

Il faut compter quelques heures (dans mon pays chaud) pour que la cire soit suffisamment dure pour être manipulée.

5 - Découpez le disque de cire en raclant les bords de la marmite.

5 - Découpez le disque de cire en raclant les bords de la marmite.

Le disque de cire à l'endroit...

Le disque de cire à l'endroit...

Et à l'envers (on constate un dépôt minéral dû à l'eau utilisée).

Et à l'envers (on constate un dépôt minéral dû à l'eau utilisée).

Sur les bords, le disque est plus épais...

Sur les bords, le disque est plus épais...

Il suffit de découper le tour du disque pour obtenir une surface plane homogène.

Il suffit de découper le tour du disque pour obtenir une surface plane homogène.

6 - Découpez vos amorces à la taille que vous désirez

6 - Découpez vos amorces à la taille que vous désirez

Vous pouvez vérifier : 2,5mm pile poil !

Vous pouvez vérifier : 2,5mm pile poil !

Le verdict :

Eh bien même si j'ai conscience de ne pas avoir inventé l'eau chaude, je suis quand même bien contente de cette méthode. Elle est simple, ne nécessite pas de matériel spécifique, ne demande pas de préparation préalable, et donne un résultat très satisfaisant. Par contre, le temps que l'on gagne au début, on le perd à attendre que la cire refroidisse (ce qui prend un certain temps avec l'inertie de l'eau de la marmite). Et on produit moins d'amorce du fait de la forme ronde de la plaque de cire. Il faut également faire attention à la température, car on a vite fait de laisser l'eau bouillir !

Concernant l'amorce finale, je la trouve très belle, homogène et de l'épaisseur voulue. Le seul petit détail esthétiquement gênant est la décoloration de la cire en contact avec l'eau.

Elles rentrent parfaitement dans la rainure de mes barrettes, merveilleux !

Elles rentrent parfaitement dans la rainure de mes barrettes, merveilleux !

Il ne reste plus qu'à les coller (je vous renvoie à l'article de la 1ere méthode)

Il ne reste plus qu'à les coller (je vous renvoie à l'article de la 1ere méthode)

Rédigé par Claire

Publié dans #Apiculture

Commenter cet article

Henrychrystophe 26/03/2016 13:04

En fait il faudrait vous faire faire par un artisan un moule carré à fond amovible comme les moule à tarte. Cela vous facilitera le démoulage.
http://www.toutallantvert.com/moule-manque-fond-amovible-carre-22cm-en-fer-blanc-p-5756.html

Pierre 24/03/2016 09:04

Bonjour Claire,
Comme cela fait du bien non seulement de se rappeler les bases, mais de les mettre en pratique. Bravo !
Pour t’éviter des pertes de cire dues à la rondeur de ta casserole, je dispose d’un bac en acier inox, bien carré de 36 cm. x 36 cm, hauteur 36 cm.
Plutôt que de t’amener le bac qui est très lourd lors de notre prochain voyage, ou de t’amener des kilos de belle cire, je te propose de traiter cette cire selon ta méthode et on n’aura plus qu’à t’apporter les barrettes que nous aurons préalablement découpées à la longueur désirée, maximum 36 cm bien sûr !
Qu’en dis-tu ?
Bises

Pierre

Claire CLEMENT SECK 25/03/2016 08:25

Bonjour Pierre,
Eh bien je commande volontiers une centaine d'amorces pour l'année prochaine !
Rassure-toi, la découpe est plus simple ;-)
Je vais finir par vous embaucher à temps plein !
Enfin là le plus dur sera d'amener les amorces sans qu'elles fondent en cours de route...