Korité 2018 et petit résumé du mois

Publié le 18 Juin 2018

Korité 2018 et petit résumé du mois

Bonjour à tous !

Alors que je m’apprêtais à publier quelques photos sur Facebook, comme je le fais assez régulièrement d’ailleurs, j’ai pensé à mes quelques amis irréductibles qui délaissent les réseaux sociaux, et j’ai décidé de publier un petit article spécial Korité, après ce long mois de jeûne.

J’ai donc suivi le Ramadan pour la deuxième année consécutive au village. J’ai jeuné comme tout le monde, avec d’autant plus de plaisir que je m’abreuvais quotidiennement des vidéos de Thierry qui cette fois-ci concernait les bienfaits du jeûne sec (Vidéos que je recommande à tous !). Bien sûr, jeûner 30 jours sous des températures proches de 45 degrés, c’est un sacré challenge. Et même si j’ai réellement pu apprécier les bienfaits du jeûne sec, l’effet sauna permanent du climat local a rajouté un niveau supplémentaire à l’exercice. J’avoue que les après-midis n’étaient pas très efficaces !

Température à 16h à l’ombre du thially…

Température à 16h à l’ombre du thially…

Mais cela ne nous aura pas empêché de travailler (puiser en plein soleil, arroser, pédaler, balayer…) et de faire de nouvelles expériences. Je me suis notamment fait de nouvelles copines avec mon club savon (article à venir). J’ai aussi mouliné quelques 5kg de graines de moringa pour les transformer en une huile végétale magnifique (article à venir). Reste à voir comment je vais utiliser le litre obtenu dans mes préparations…

Korité 2018 et petit résumé du mois
Mes premières élèves savonnières

Mes premières élèves savonnières

Korité 2018 et petit résumé du mois
Mes premiers millilitres d’huile de Moringa, Victoire !

Mes premiers millilitres d’huile de Moringa, Victoire !

Finalement, tout s’est bien passé et le Ramadan s’est clôturé en beauté cette semaine avec un premier bel orage, le premier depuis début octobre. OUF ! On recommence tous à boire à volonté, même mes petits arbres du terrain ! Mais au fait, que deviennent-ils ? Eh bien ils sont toujours vivants (nous n’avons perdu que 2 arbres sur la quarantaine plantée l’hivernage dernier) et ils ont plus ou moins grandi selon les espèces. Nous les avions arrosés depuis le 1er janvier à raison de 5 litres chacun tous les 4 jours. Un sacré boulot que j’ai pu faire grâce à l’aide précieuse des enfants de Moussa, mais aussi de quelques volontaires de passage (merci à eux !). Heureusement, la corvée d’arrosage est enfin FINIE !!!

Manguier en pleine forme et prêt à sortir du panier !

Manguier en pleine forme et prêt à sortir du panier !

Les arbres du terrain. Au premier plan le désert (euh le champ) du voisin, et derrière mon terrain. Les paniers marquent la limite et le début de ma haie vive.

Les arbres du terrain. Au premier plan le désert (euh le champ) du voisin, et derrière mon terrain. Les paniers marquent la limite et le début de ma haie vive.

Jeune fromager qui a tenu toute la saison sans arrosage… respect ! Seul un plant n’a pas repris sur les 6 transplantés pendant l’hivernage dernier, mais je ne perds pas encore espoir.

Jeune fromager qui a tenu toute la saison sans arrosage… respect ! Seul un plant n’a pas repris sur les 6 transplantés pendant l’hivernage dernier, mais je ne perds pas encore espoir.

Jeune baobab en feuille. Sur les 5 baobabs repiqués, nous en avions arrosé 2, laissant les 3 autres se débrouiller comme les fromagers. Eh bien les 5 ont survécu, arrosés ou non, mais les deux arrosés ont démarrés leur feuillaison plus rapidement.

Jeune baobab en feuille. Sur les 5 baobabs repiqués, nous en avions arrosé 2, laissant les 3 autres se débrouiller comme les fromagers. Eh bien les 5 ont survécu, arrosés ou non, mais les deux arrosés ont démarrés leur feuillaison plus rapidement.

Vainqueurs toute catégorie : les 2 Neem qui dépassent le panier depuis quelques semaines sans effort. Je crois que je vais en rajouter prêt des ruches cette année !

Vainqueurs toute catégorie : les 2 Neem qui dépassent le panier depuis quelques semaines sans effort. Je crois que je vais en rajouter prêt des ruches cette année !

Jeune Albizia. Les 6 plants ont survécu, mais certains ont grandis plus vite que d’autre. En tout cas les termites ne les auront pas eu !

Jeune Albizia. Les 6 plants ont survécu, mais certains ont grandis plus vite que d’autre. En tout cas les termites ne les auront pas eu !

Acacia mellifera en plein développement. Certains commencent à dépasser le panier. Mais j’ai aussi quelques plants non arrosés qui repartent.

Acacia mellifera en plein développement. Certains commencent à dépasser le panier. Mais j’ai aussi quelques plants non arrosés qui repartent.

Balanites, petit mais costaud !

Balanites, petit mais costaud !

La pépinière est prête : acicia mellifera, artemisia, pervenches de Madagascar, mais aussi boutures de bougainvillier et de frangipanier !

La pépinière est prête : acicia mellifera, artemisia, pervenches de Madagascar, mais aussi boutures de bougainvillier et de frangipanier !

Menthe et Aloe, seuls vestiges de la saison sèche.

Menthe et Aloe, seuls vestiges de la saison sèche.

Pépinière 2 : manguier, avocatier, jujubiers, pamplemoussier et dattier Mazafati !

Pépinière 2 : manguier, avocatier, jujubiers, pamplemoussier et dattier Mazafati !

Pour fêter la Korité, la fête de fin de Ramadan, j’ai accepté d’enfiler un boubou pour les salutations d’usage. Il paraît que ça me va bien, mais je reste perplexe sur mon élégance à le porter. Et de toute façon, une fois dedans, je n’ai qu’une envie, c’est de me remettre en pantalon. On ne me refera pas ! Profitez donc des ces images rares de moi en boubou en train de vendre mon manioc au chef de village.

« Il est bon mon manioc ! »

« Il est bon mon manioc ! »

Le tas à 400F, qui dit mieux ?

Le tas à 400F, qui dit mieux ?

Allez sur ce, Moussa, moi et les 100 personnes de la famille (si si on a fait le compte pour la Korité) on vous souhaite tous une bonne fête de Ramadan, une bonne sortie de jeune, un bel été à venir et encore plein de bonnes choses !

Korité 2018 et petit résumé du mois
Korité 2018 et petit résumé du mois

Rédigé par Claire

Publié dans #La vie là bas

Commenter cet article

Mila William 31/07/2018 20:04

Coucou ! C'est un plaisir de voir les femmes s'épanouir ainsi. De mon côté, j'ai pu démarrer ma carrière à travers https://www.talenteum.com/le-senegal-recrutement/ et je vous conseillerai de rendre une visite sur la page qui est aussi un incubateur d'emploi. Merci :)

Jean-Jacques Guitard 02/07/2018 17:07

Merci pour les "fossiles" qui n'aiment pas les réseaux sociaux :-) et bravo pour toutes ces belles initiatives réussies !

Isabelle 19/06/2018 14:22

Bravo et merci pour ce joli résumé !
Les photos sont magnifiques de luminosité, tant dans cette belle nature que sur vos visages.
Je vous embrasse.
Isabelle

Myriam 18/06/2018 09:34

Tout çà commence vraiment à prendre forme. Attaquer l'hivernage dans ces conditions est un sacré gage de réussite.
Pierre apprécie aussi : "Il faut continuer pour qu'on puisse se mettre à l'ombre quand on aura trop chaud en mangeant des fruits."